Jack McDONALD

Master en théologie et sciences religieuses (Université de Cambridge, Angleterre)
Master en philosophie (Université de Londres, Angleterre)
Agrégation en sciences religieuses et en histoire (Université de Durham, Angleterre)
Doctorat en théologie protestante (Université de Strasbourg, France)
Qualification aux fonctions d’enseignant-chercheur (Universite de Strasbourg, France)

Chapelain-président du Comité central du culte anglican en Belgique
Conseiller épiscopal aux affaires européennes, Diocèse anglican en Europe
Professeur titulaire d’histoire moderne, FUTP Bruxelles
Gastprofessor anglicaanse studies, Faculteit theologie en religiewetenschappen, KU Leuven

Historien et théoricien de la modernité, doublement intéressé par les apports chrétiens et laïcs à la modernité contemporaine. Son doctorat portait sur le caractère religieux de la pensée de Robespierre. Jack McDonald écrit des livres et des articles sur la tradition anglicane moderne et sur les Lumières. Son travail académique s’oriente de plus en plus vers l’histoire coloniale comme arène de la théologie comparée entre des conceptions chrétiennes et laïques. Il dirige actuellement quatre thèses : sur Henri VIII en tant que penseur théologique ; sur l’interaction entre les missionnaires protestants et les adeptes de la religion luba au Congo ; sur les relations anglicanes-luthériennes modernes ; sur les attitudes protestantes envers les personnes LGBT au Cameroun. 

Il recevra avec plaisir des doctorants potentiels dans les domaines des histoires anglicane et protestante, des aspects religieux des Lumières et des études coloniales et postcoloniales.



Carnets de recherches